"[...] Mais en fin de compte, ce projet ACA2, que recouvre-t-il ? Quel sens a-t-il ? Quelle est son originalité ? L'émergence d'ACA2 s'explique par le principe bien connu : « nécessité fait loi ! », tout simplement ; le besoin s'impose à nos yeux.Encore fallait-il trouver un ancrage à cet altruisme réaliste et têtu ! ACA existait ; Sœur Eliane était là. Ainsi en est-il des connivences et des petits miracles entre les humains. L'altruisme d'ACA2, s'il en est, accompagne en quelque sorte celui d'ACA, comme si les soi disant expérimentés rencontraient l'expérience des soi disant nouveaux acteurs à l'étranger. 
Et cet altruisme apparait à multiples détentes : non seulement son objet est la démarche palliative avec son questionnement, son étrangeté parfois, et ses découvertes, mais qui plus est, cet objet concerne d'autres humains d'un autre continent, d'une autre couleur de peau, loin à première vue, et finalement tellement proches en ressemblance … 
ACA2 est ainsi convoquée à prendre une posture d'aide particulière, comme par délégation à ACA, à ses membres acteurs au Congo, aidant à distance, bénévoles et professionnels, de son intention, de son désir. Le projet ACA2 force à une dépossession, à un supplément de cœur, à un don à partir de réalités moins immédiates, moins présentes, et pourtant très incarnées dans les souffrances qui peuvent faire rage au Congo. 
Oui, cet altruisme est délicat ; il ne coule pas de source, il finit par trouver sa cohérence, il se puise à l'intérieur, une fois les yeux dessillés."

Benoît Burucoa, président d'ACA2, extrait de l'allocution d'avril 2009.

Afin de comprendre comment et pourquoi l'association ACA2 a vu le jour, il semble nécessaire de reconstituer le contexte dans lequel s'intègrent les Soins Palliatifs et l'Acompagnement au Congo aujourd'hui. Il faut donc savoir qu'il existe une grave pénurie de médicaments et de matériel médical, les structures pour le maintien des malades à domicile sont inexistantes et les moyens financiers sont très limités …

C'est la raison pour laquelle en 2002, à Lille, lors du Congrès de la S.F.A.P. (Société Française d'Accompagnement et de soins Palliatifs), L'association ACA (Association Congolaise Accompagner) en la personne de sa fondatrice et présidente, Sœur Eliane Boukaka , a lancé un vibrant appel à coopération.

A cet appel ont répondu l'Association Rivage (78) d'accompagnement bénévole et un collectif bordelais. Les cinq personnes réunies par ces deux institutions ont partagé la même confiance en Sœur Eliane, la même estime et sympathie pour sa jeune Congrégation des Auxiliatrices de Marie Immaculée AMI, et bien sur pour les membres de l'association ACA et leurs actions confrontées aux besoins immenses des plus vulnérables et des personnes en fin de vie au Congo. Tous ont pris conscience du risque d'abandon des plus pauvres et des plus malades et ont voulu faire acte de non-indifférence en créant une association de coopération avec ACA au Congo commune (c'est à dire forte des premières énergies réunies à travers nous), Française et d'emblée basée sur l'Ile de France et l'Aquitaine, pour s'étendre ensuite notamment par le biais de la S.F.A.P..

De cette rencontre est ainsi née, en juin 2006, l'ACA2 (Association Coopérer Avec l'Association Congolaise Accompagner , fruit de l'exemple de fraternité, de courage et de persévérance donné par les membres de l' ACA confrontés à une grande précarité.

L'Association française a pour objectif de collecter de l'argent pour soutenir les actions d'ACA, (sans aucune exclusivité du reste, toute autre aide pouvant être acceptée par ACA).

Elle peut aussi, par ses membres, apporter une expertise, des ressources humaines et matérielles , particulièrement pour l'enseignement mais pour toute autre réalisation décidée par ACA , dans le cadre de contrats mutuels établis par projet et action … Deux grands types d'actions apparaissent donc prioritaires : la formation et la recherche de fonds.

Le groupe fondateur a, par conséquent, décidé de développer des liens de coopération avec l'Association Congolaise Accompagner ACA, association non confessionnelle, regroupant des bénévoles et des professionnels (au plan national Congolais à terme, à l'instar de la SFAP), sans la confondre avec la Congrégation des Auxiliatrices de Marie Immaculée AMI, fondation d'obédience catholique, fondée par Sœur Eliane Julienne Boukaka, actuelle Présidente de l' ACA , dont ils reconnaissent à la fois l'existence, la qualité et l'importance, notamment pour les soins d'accompagnement au Congo.

Le principe d'autonomie de l'Association ACA vis à vis de l'Association française est posé, tant pour ses projets que pour ses actions et financements (voir les statuts de l'association). Le groupe fondateur a fait le choix initial de coopérer de façon privilégiée et exclusive avec l' ACA, pour assurer sa pérennité tant les besoins sont grands, pour éviter la dispersion et la fragilité des engagements. Cependant, il envisage et après avoir mené à bien ses premières réalisations, d'étendre son projet de coopération à d'autres associations et pays francophones d'Afrique en développant un partenariat avec les autres pays francophones. 
L'Association française pourrait donc devenir francophone et entreprendre une coopération avec d'autres pays francophones d'Afrique pour y developper l'Accompagnement et les Soins Palliatifs).

En tenant compte de l'existence et de la participation de l'Association Rivage, en tant que personne morale, à la création de l' ACA2 , et à la recherche d'un premier appui logistique, il est décidé d'établir le Siège social à Bordeaux. ########################################################################################################